• Projet intégré de renforcement des capacités des femmes et communauté en droits humains dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire dans la commune de Bourzanga

Ce projet a pour bailleur Action de Carême (AdC) dont l’objectif global est : Contribuer à la sécurité alimentaire par l’autonomisation des femmes et la conscientisation des communautés sur le changement climatique.

Les grands axes sont les suivantes :

  • Promouvoir une agriculture durable, responsable sur le plan social (gestion des récoltes) environnemental, et valoriser la transformation des récoltes (denrée alimentaire)

Il est axé sur la vulgarisation des pratiques de l’agroécologie. Nous avons mis l’accent sur le Conseil d’Exploitation Familial (CEF). Qui est un Processus d’apprentissage qui met au centre le producteur et son exploitation et l’aide à prendre des décisions qui lui permettront de faire évoluer son exploitation vers une plus grande rentabilité.

  • Promouvoir l’accès durable et sécurisé des femmes à la terre agricole (à travers des plaidoyers)

Il vise une implication de tous les acteurs du développement rural dans l’accès sécurisé de la terre agricole aux femmes afin que celle-ci puissent être autonome et par ricochet faciliter son insertion sur l’échiquier social et économique. Cela s’est matérialisé par des prises d’engagements signées par les propriétaires terriens, chefs coutumiers, notables et chefs religieux.

  • Favoriser le changement de comportement des communautés (femmes et jeunes) travaillant sur les sites d’or de Alga

Il s’agit pour nous de sensibiliser les orpailleurs sur des thématiques. Ceux sont entre autre :

  • Promouvoir et Renforcer la solidarité dans les communautés

Il favorise et prône la solidarité, l’entreprenariat, l’autonomisation. Les activités qui concourent à cela sont :

  • La Calebasse de Solidarité

La calebasse de solidarité est un système endogène d’épargne solidaire. Elle est une émanation volontaire d’un groupe de personnes qui se traduit par des gestes concrets de solidarité et de confidentialités.

Les caractéristiques de la calebasse de solidarité sont les suivantes :

  • L’adhésion volontaire
    • La bonne gouvernance
      • L’anonymat dans l’apport/contribution
      • La discrétion dans l’octroi des crédits
      • La primauté du social (nourriture, éducation, santé) sur l’économie (pas de profit)
      • Pas d’intérêt sur le crédit octroyé

L’objectif visé par la calebasse de solidarité est d’amener les populations les plus démunies à sortir de la soudure et de l’endettement. Concrètement, cette stratégie cherche à renforcer la solidarité de personnes vivant ensemble afin de mettre en place un groupe d’épargne solidaire dont les ressources sont utilisées pour soutenir les plus démunis du groupe.

Sa finalité est l’apprentissage à la bonne gouvernance locale participative, la réduction des inégalités, la protection des membres contre toute forme d’usure et leur autofinancement.

La calebasse de solidarité assure trois besoins de base : l’alimentation, l’éducation et la santé. Elle veut que toutes les catégories sociales, chacun selon ses moyens, mobilisent ensemble des ressources afin de soutenir les membres les plus défavorisés.

  • Le Grenier de Solidarité

Le grenier de solidarité est une stratégie qui consiste à rendre disponible des vivres durant la soudure, à partir des stocks constitués par les membres des groupements, dans un esprit de solidarité. Ces stocks peuvent être entreposés dans un grenier (construction rurale) ou tout autre lieu défini de commun accord par le groupement.

Le grenier de solidarité a pour objectif de promouvoir un système de cotisation céréalière permettant aux ménages les plus vulnérables de traverser la soudure sans difficultés.

  • Le Champs de solidarité

Activité agricole communautaire qui regroupe des membres d’un groupement et dont les produits servent à surmonter la soudure au profit des membres du groupement.

C’est un champ autour duquel un groupement s’organise pour cultiver ensemble pendant l’hivernage.

  • Souveraineté Alimentaire et Droits Citoyens pour les unités familiales issues des Groupements Villageois Féminins de la Commune Rurale de Bourzanga dans la Province du Bam/Région du Centre-Nord/Burkina Faso.

Ce projet a pour bailleur Broederlijk Delen (BD) et elle se structure autour de quatre axes.

  1. Axe1 : Souveraineté alimentaire et dynamique entreprenariat au sein des Unités Familiales et des communautés

Objectif spécifique 1 : Renforcer les capacités des membres du GVF Bassneré sur la production et la conservation des bulbes d’oignons

Les formations reçues par les bénéficiaires sont :

  • Production et conservation des bulbes d’oignons.
  • Production de légume hors sol ;
  • Production de compost.

Objectif spécifique 2 : Renforcer les capacités techniques des femmes en agro-écologique par la connaissance des 05 visions de ce concept (vision économique, écologique, sanitaire, autonomie, rentable)

La formation reçue est sur les techniques de rotation de cultures.

Objectif spécifique 3 : Renforcer les capacités des membres de l’équipe de ADIF et des GVF sur la mise en place d’un îlot agro-écologique.

Elle a consisté à mettre en place un site d’îlot à Bourzanga.

Objectif spécifique 4 : Renforcer les capacités des membres de l’équipe de ADIF et des GVF sur l’embouche ovine, métayage et aviculture.

Elle a permis de former les bénéficiaires sur les thématiques suivantes :

  • Embouche ovine
  • Embouche caprine
  • Aviculture traditionnelle améliorée

Objectif spécifique 5 : Renforcer les capacités des membres de l’équipe de ADIF et des GVF sur la Régénération Naturelle Assistée (RNA).

Elle se définie comme une technique qui consiste à protéger les arbres naturels afin de reverdir les champs. Elle avait pour objectif d’assurer la présence des arbres et de maintenir leur bon développement.

Objectif spécifique 6 : Renforcer les capacités des membres de l’équipe de ADIF et des GVF sur la transformation des produits locaux.

A cet effet il a été organisé un voyage d’échange sur la transformation des produits locaux. Cette échange et partage d’expérience a été effectué auprès de la coopérative dénommée FASO RUMDE de Kongoussi dans l’objectif d’acquérir d’autres connaissances sur la transformation des produits locaux. Ce qui pourraient renforcer les capacités des bénéficiaires et par ricochet booster leur revenu.

La coopérative utilise essentiellement les produits locaux comme : le petit mil, le sorgho, le maïs, le niébé, le riz local, le soja, le sésame.

Le produit fini de ces céréales est le couscous et les biscuits qui peuvent être consommés par les populations de tout âge. Le riz est transformé uniquement en couscous précuit.

Elles utilisent également des produits forestiers non ligneux (PFNL) (tamarin, liane, bissap, citron, zanmenin, moringa, pins de singe. Les produits finis sont le sirop, granulés, le nectar, le moringa est utilisé dans les biscuits.

  • Axe2 : Renforcement de la sécurité sociale et de l’accès aux services sociaux de base au sein des Unités Familiales et des communautés

Objectif spécifique 1 : Renforcer la gestion et la cohésion de la sécurité sociale dans les ménages.

Cette activité est une activité de sensibilisation Elle a pour objectif de favoriser et de créer l’entente et la cohésion sociale dans le ménage. A ce titre des causeries débats en AG, des entretiens par ménages sur les thématiques suivantes : la planification familial, gestion du grenier du ménage, hygiène et assainissement du ménage, des CPN, la source de revenu du ménage

  • Axe4 : Influence des politiques pour une souveraineté alimentaire et pour un développement durable.

Objectif spécifique 1 : Renforcer les capacités des membres de l’équipe de ADIF et des GVF sur le genre et la synergie foncière.

Elle a consisté à faire une formation sur la planification sensible au genre.

  • Projet de récupérations des terres dégrades au compte de l’Initiative de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel (IGMVSS) dans quinze (15) villages de la commune rurale de Bourzanga, province du Bam dans la région du centre-nord/Burkina Faso

Objectif spécifique 1 : La récupération de 112 ha de terres dégradées par la production de 225 fosses fumières et la réalisation de cordons pierreux et zaï ;

Elle suit les étapes suivantes :

  • La collecte et le regroupement des moellons en tas
  • Le ramassage des moellons avec les camions
  • La réalisation des cordons pierreux
  • La réalisation des zaï
  • La supervision le creusage des fosses fumières pour le respect des normes dans tous les 15 villages bénéficiaires du projet.

Objectif spécifique 2 : La restauration de la diversité biologique par plantation de 1125 pieds et la Régénération Naturelle Assistée (RNA) ;

Objectif spécifique 3 : Le renforcement des capacités de 345 femmes en technique de Gestion Durable des Terres notamment en production de fumure organique, la réalisation de cordons pierreux et zaï ;

Objectif spécifique 4 : Assurer le suivi et capitaliser l’opération dans le cadre de l’IGMVSS au Burkina Faso.