PRESENTATION DE LA STRUCTURE

Statuts juridique de l’organisation 

Association à but non lucratif, reconnu sous le récépissé n°1292 du 17 Mars 2017, suivant la loi 064-2015/CNT du 20 octobre 2015 portant liberté d’association.

Vision

Acteur de développement à la base, ADIF définit sa vision de la manière suivante : « ADIF, devra être une organisation leader contribuant de façon efficace et efficiente au renforcement de la position politique, économique, sociale et juridique de la femme tant dans sa zone d’intervention qu’en dehors des frontières de celle-ci. »

Mission

Permettre à la femme rurale et urbaine d’avoir une certaine visibilité, de subvenir à ses besoins et de jouer pleinement son rôle dans la prise de décision et dans la mise en œuvre des actions de développement de la nation.

Personnel de l‘organisation

L’association regroupe 43 groupements villageois féminins de 1 500 membres au total dans trois (3) provinces : le Bam, le Sanmatenga et le Lorum. Pour la gestion quotidienne des activités, l’association dispose d’une équipe technique composée d’une coordonnatrice, d’un secrétaire-comptable, d’un responsable suivi évaluation et des animateurs/trices.

  1. Gouvernance / Vie associative

Sur le plan structuration, l’Assemblée Générale (AG), est l’instance souveraine de ADIF. Le Bureau Exécutif (BE) est l’organe de conception, de coordination et d’exécution de ADIF. Les commissions spécialisées sont des structures de réflexion et d’orientation sur un axe prioritaire d’intervention de l’Association. 

Sur la plan fonctionnelle, AG se réunit en session ordinaire une fois chaque année. Elle peut se réunir en session extraordinaire selon les besoins, sur convocation de la présidente de la BE. Dans le cadre de l’exécution de ces opérations, le BE s’attache les compétences et services de personnels contractants. Le personnel employé à plein temps est placé sous l’autorité du BE à qui il rend compte de son action, et s’en référé pour les décisions d’ordre politiques, administratives et financières. La dernière assemblée générale extraordinaire s’est tenu le 25 mars 2019.

I.2 – Objectifs de l’association

ADIF a pour but de mener des actions pour l’amélioration des conditions de vie des populations féminines rurales et urbaines du Burkina-Faso. Elle vise spécifiquement de :

  • Promouvoir l’agriculture et l’élevage
  • Développer toutes initiatives d’autopromotion de la femme
  • Faire des réalisations sociales au profit des couches défavorisées
  • Sensibiliser les populations urbaines et rurales sur les grands maux de l’heure
  • Œuvrer à la participation effective des femmes au développement socio-économique des collectivités urbaines et rurales
  • Promouvoir la scolarisation des filles
  • Faire des réalisations pour réduire le chômage et le sous-emploi
  • Participer de façon active à la lutte contre la désertification et œuvrer à la protection de l’environnement
  • Promouvoir une solidarité entre ses membres

1.3- Historique/champ d’activités de l’organisation 

L’Association Sougri-Nooma pour le Développement des Initiatives Féminines (ADIF) a été créé en 1998. Son siège est dans la commune de Bourzanga, province du Bam, région du Centre-Nord. Depuis 1998, l’organisation travaille dans divers domaines en lien avec la lutte contre l’insécurité alimentaire, l’autopromotion féminine, l’entreprenariat féminin, la protection et la sauvegarde de l’environnement etc. Elle dispose de beaucoup d’expériences en matière d’accompagnement des femmes, d’animation et d’appui conseil pour mieux lutter contre l’insécurité alimentaire et réduire leur vulnérabilité face aux changements climatiques. Elle s’active également dans l’accompagnement des femmes à la mise place de dispositif endogène de solidarité entre ses membres.

I.4 – Activités déjà réalisées

  • Achat de fournitures scolaires pour filles
  • Campagne de régénération naturelle assistée
  • Installation de moulin à grain
  • Installation de sites maraichers au profit des femmes
  • Construction de centres d’alphabétisation
  • Alphabétisation
  • Embouche ovine
  • Métayage (élevage de chèvre)
  • Implantation d’une presse à huile d’arachide
  • Production et commercialisation de plants
  • Reboisement
  • Sensibilisation sur la vie du bon ménage
  • Récupération des terres dégradées
  • Formation, sensibilisation sur les droits des citoyens
  • Transformation des produits locaux
  • Restauration de la diversité biologique